Beauté

Les facteurs de risque de l’incontinence

L´incontinence urinaire touche trois à cinq millions de personnes en France. Les femmes sont plus concernées par ce trouble; Une femme sur quatre en souffre ; 20 à 30% ont moins de 30 ans et 46% entre 50 et 70 ans. L´incontinence est devenue un problème de santé publique, mais seulement un sur trois osent en parler.

Il existe plusieurs facteurs de risque augmentant la probabilité de développer des incontinences urinaires.

Nous allons les détailler ci-dessous :

La surcharge pondérale
Au-delà d´un IMC de 40, les risques de développer une incontinence urinaire augmente de 70%.
Une personne obèse boit plus, urine plus, et sollicite par conséquent plus les muscles du périnée. De plus, le poids exercé sur ces muscles augmente la pression lors de la toux.

Le tabagisme
Le tabac entraine une toux chronique réclamant le périnée involontairement. Il agit également sur la synthèse du collagène (Constituant du tissu périnéale soutenant la vessie), en détériorant sa qualité. La nicotine a aussi un effet irritant sur la paroi de la vessie à cause de son hyperactivité.

Certains sports
En général, tous les sports qui ne sont pas pratiqués en apesanteur sollicitent les muscles du périnée et peuvent altérer les ligaments de ce dernier. Certains le sont plus que d´autres comme le tennis, le jogging et l´athlétisme à haut niveau.

La ménopause
La ménopause peut également être l’une des causes de l’arrivée de l’incontinence chez la femme. Avec la diminution des taux d´œstrogène et la baisse de synthèse de collagène, les tissus périnéaux s´atrophient, et les muqueuses vaginales s´amincissent et deviennent fragiles.

L´accouchement par voie basse
Le poids du bébé entraine une distension des nerfs qui commandent le périnée. Et l´accouchement par voie basse accentue ceci, surtout si le bébé est gros.

La constipation
Elle oblige à pousser et l´accumulation des selles dans l´intestin appuie sur la vessie et bloque l´évacuation normale de l´urine.

Les opérations chirurgicales
Les opérations du bassin ainsi que toutes celles qui touchent les nerfs qui commandent le périnée entrainent une incontinence.
10% des hommes en souffrent aussi après une intervention chirurgicale sur la prostate.

Les médicaments
Certains antidépresseurs, sédatifs, médicaments hypnotiques ainsi que les diurétiques à effet rapide provoquent une instabilité vésicale provoquant des envies pressantes non contrôlées d´uriner.

Tous ces risques peuvent augmenter s´il y a une prédisposition génétique dans la famille, et dans le cas de prolapsus. L´incontinence touche aussi les hommes; Souvent la prostate en est responsable lorsqu´elle est hypertrophiée avec l´âge. Certaines chirurgies contre le cancer de la prostate peuvent aussi endommager les tissus du sphincter urinaire.

Notons aussi que la caféine implique une envie croissante d´uriner. Ainsi, les personnes qui souffrent d´incontinence devraient baisser leur consommation de caféine pour éviter de développer une vessie hyperactive.

Pour en savoir plus sur l’incontinence, nous vous conseillons de lire le dossier complet sur MDM France.

Cliquez pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  haut