Conseils

Les examens pour tester la fertilité chez l’homme

En moyenne, 90% des couples parviennent à concevoir après 6 mois à un an d’essai. Pour les 10% restant, passé ce délai, les inquiétudes, quant à sa fertilité personnelle, commencent à apparaître. D’où l’importance de pratiquer des examens complémentaires chez les deux partenaires.


Chez l’homme, on demandera un spermogramme. Après trois jours d’abstinence, le recueil du sperme de l’homme est réalisé dans un laboratoire après une masturbation. Le spermogramme permet de s’assurer du nombre de spermatozoïdes, de leur taille et de leur forme, de leur mobilité et du volume du sperme…

Ainsi, un sperme normal a un volume d’environ 3 ml, contient plus de 20 millions de spermatozoïdes par ml, dont plus de 40 % ont une forme normale. Enfin, la mobilité des spermatozoïdes doit être supérieure à 50 %.

En cas d’anomalie, d’autres examens seront pratiqués tels que des dosages hormonaux, des recherches immonologiques ou une caryotype.

Parallèlement, on vérifiera la fertilité chez la femme.

Cliquez pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  haut