Conseils

Les examens pour tester la fertilité chez la femme

En moyenne, 90% des couples parviennent à concevoir après 6 mois à un an d’essai. Pour les 10% restant, passé ce délai, les inquiétudes, quant à sa fertilité personnelle, commencent à apparaître. D’où l’importance de pratiquer des examens complémentaires.

Chez la femme, les gynécologues conseillent, de prime abord, de compléter une courbe de température pendant au minimum trois mois pour s’assurer de la qualité de l’ovulation.

Ensuite, en cas de doute, un test de Huhner pourra être prescrit. Il s’agit de prélever de la glaire cervicale chez la femme en milieu de cycle et surtout 10 heures après un rapport non protégé avec son compagnon. Une échographie pelvienne sera également demandée pour vérifier l’état des ovaires et  de l’utérus. On pratiquera également des dosages hormonaux afin de vérifier le fonctionnement des ovaires, de l’hypophyse et l’absence d’anomalies endocriniennes.

Enfin, une coelioscopie et une hystéroscopie pourront également être recommandées. La dernière consiste à introduire un système optique dans la cavité utérine afin de visualiser les trompes, les parois de l’utérus et de réaliser des biopsies. La Coelioscopie se pratique, par ailleurs, sous anesthésie générale et vise à contrôler l’ensemble de l’appareil génital.

Au terme de ces examens, la femme saura si elle est fertile ou non.

2 commentaires

2 commentaires

  1. Joseph

    2 mars 2009 at 17:18

    C’est très important de connaitre son corps, mais ce n’est pas simple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  haut