Conseils

Janvier, le moment d’arrêter de fumer…

Besoin d’un prétexte supplémentaire pour arrêter de fumer ? Vous n’avez pas encore profiter du 1er janvier et son lot de bonnes résolutions pour vous lancer ? Vous avez encore quelques jours pour relever le défi !

Pensez une fois de plus à tous les avantages et autres bienfaits que va vous apporter une vie sans tabac et fumée : argent, santé, beauté, etc.

Voilà ce qui va se passer exactement :

Au bout de 20 minutes…
• La tension artérielle décroit pour redevenir normale
• Le pouls ralentit pour redevenir normal
• La température des mains et des pieds augmente pour redevenir normale

Après 8 heures…
• Le gaz carbonique dans le sang baisse pour redevenir normal
• L’oxygène dans le sang augmente pour redevenir normal

Après 48 heures…
• Le risque de crise cardiaque décroit
• Les terminaisons nerveuses commencent à se régénérer
• L’odorat et le goût s’améliorent

Après 72 heures…
• Les bronches se relâchent, ce qui facilite la respiration
• La capacité pulmonaire s’accroît

Après 2 semaines à 3 mois…
• La circulation sanguine s’améliore
• La marche devient plus facile
• Le fonctionnement des poumons peut s’améliorer jusqu’à 30%
• Pour la femme enceinte, le risque d’avoir un enfant de faible poids est comparable à celui d’une femme qui n’a jamais fumé si elle a cessé durant les trois premiers mois de sa grossesse

Après 1 mois à 9 mois…
• La toux, la congestion nasale, la fatigue et l’essoufflement diminuent
• Les cils vibratiles dans les poumons se régénèrent et la capacité de l’organisme de retenir le mucus, de purifier les poumons et de combattre l’infection s’accroît
• Le corps reprend de l’énergie

Après 1 an…
• Le risque de maladies cardiovasculaires est réduit de moitié
• Dans les premières années après avoir cessé de fumer, le risque, pour la femme, de contracter un cancer du col de l’utérus devient comparable à celui d’une personne n’ayant jamais fumé

Après 5 ans…
• Le risque de cancers de la bouche, de la gorge et de l’œsophage diminue de moitié. Le taux de mortalité relié au cancer du poumon pour le fumeur moyen (un paquet par jour) diminue également de moitié
• De 5 à 15 ans après avoir cessé de fumer, le risque d’ACV diminue et se compare à celui d’un non-fumeur

Après 10 ans…
• Le taux de mortalité attribuable au cancer du poumon est semblable à celui d’un non-fumeur
• Les cellules précancéreuses sont remplacées par des cellules saines
• Le risque de cancer de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, de la vessie et du pancréas diminue

Après 15 ans…
• Le risque d’accidents coronariens est semblable à celui d’un non-fumeur

Voici quelques sites pour vous aider dans votre futur combat :

Tabac Info Service

Arrêter de fumer

Stop Tabac

Vous n’avez plus d’excuses pour enfin cesser de fumer.

Bon courage !

5 commentaires

5 commentaires

  1. Celine

    23 janvier 2009 at 12:20

    Apres ca on stop la cigarette a coup sur !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  haut