Santé

Essoufflement : à partir de quand faut-il s’inquiéter ?

Sensation bien connue et tout à fait normale après un effort intense, l’essoufflement peut se résumer en une augmentation du rythme respiratoire. Ceci permet à l’organisme, par effet induit, d’augmenter son apport en oxygène.

Quels en sont les causes ?

Les causes de l’essoufflement, mis à part le cas d’un effort physique intense, concernent généralement pour la plupart des troubles du cœur ou des poumons. En effet, diverses pathologies cardiaques et respiratoires peuvent être à son origine. Mais il est aussi à noter que des pathologies psychologiques comme l’anxiété ou l’angoisse peuvent aussi être causes d’une augmentation du rythme respiratoire. Au même titre, l’obésité peut aussi être comptée dans les causes de l’essoufflement.

Dans les pathologies respiratoires, on peut principalement compter la pneumonie, l’asthme, les pneumopathies ou la bronchopneumopathie chronique obstructive, la fibrose pulmonaire idiopathique, la fibrose kystique (mucoviscidose), la tuberculose, le tabagisme et ses effets induits, les cancers du poumon etc.

Et dans les pathologies cardiaques, que vous pourrez aussi aisément découvrir grâce à www.defibrillateur-center.com, qui met à votre portée des connaissances sur certains matériels médicaux pouvant aider dans le cadre d’une pathologie cardiaque, on peut notamment citer la sténose aortique, l’insuffisance cardiaque, l’hypotension et l’hypertension artérielle, un séjour en haute altitude mal supporté, l’intoxication au monoxyde de carbone etc.

Quand devient-il problématique ?

L’essoufflement, qui reflète la difficulté du poumon à ventiler suffisamment l’organisme en faisant circuler l’air, peut devenir problématique lorsqu’il survient après un effort minime, ou quelquefois même sans effort du tout. Il peut aussi, dans certains cas, s’accompagner d’autres symptômes comme des douleurs à la poitrine ou un œdème des jambes, gonflement des pieds ou des chevilles, difficultés respiratoires en position allongée, sifflement respiratoire etc.

Il est aussi à noter qu’il peut fort bien, dans le cas d’une crise cardiaque ou d’une embolie pulmonaire, survenir brutalement et de manière accentuée. Dans ces divers cas et dans bien d’autres encore, un avis médical est à prendre d’urgence. En fait, il faudrait considérer que tout essoufflement soudain, et qui apparaît sans raison évidente, doit impérativement conduire à la consultation d’un médecin.

Les conséquences évidentes d’un essoufflement

L’essoufflement, quel qu’en soit le cas, et vécu de manière à peu près fréquente ou chronique, a des conséquences évidentes dans le quotidien de l’individu quel qu’il soit. En effet, mis à part le fait de limiter considérablement les divers mouvements et déplacements, il rend difficile toutes les activités quotidiennes comme se pencher et mettre ses chaussures, les lacer, faire son ménage, monter un escalier ou même encore faire ses courses.

Il peut fort bien nous rendre l’existence désagréable et nous mettre dans une situation permanente d’inconfort. Dans divers cas, il peut aussi représenter une mauvaise oxygénation des organes, mauvaise oxygénation qu’il faudrait éradiquer en urgence si l’on ne voudrait pas souffrir de conséquences plus importantes.

Précautions à prendre

Si très souvent, l’essoufflement chronique est dû à une pathologie respiratoire ou cardiaque, d’autres formes d’essoufflement peuvent être occasionnés par notre mode de vie où nos différentes habitudes. Dans le cas de pathologies respiratoires et cardiaques, il est utile de consulter un médecin pour suivre un traitement approprié.

Mais dans les cas, quelquefois assez réguliers comme une prise de poids pouvant conduire à l’obésité, un mode de vie plus sain, la pratique de sport etc. peuvent conduire à une perte de poids qui permet à coup sûr d’éviter les méfaits de l’essoufflement. Par ailleurs, et si cet essoufflement fait suite à l’habitude de fumer, arrêter de fumer serait la solution idéale pour se reprendre en main. Il faudrait aussi dans certains cas, éviter certaines pollutions atmosphériques, ou les séjours en haute altitude si on y est allergique.

Cliquez pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  haut