Maladie

Reconnaître le syndrome de Diogène : un enjeu de santé publique

Encore très méconnu du grand public, le syndrome de Diogène est pourtant un comportement pathologique très répandu. Ce sont des milliers d’individus qui sont concernés sur le territoire national mais la difficulté à identifier ces personnes rend toute statistique très approximative. Il serait pourtant très important de pouvoir mieux identifier ces cas de Diogène car il en va d’une question de salubrité publique. Les personnes atteintes du syndrome de Diogène sont, trop souvent, reconnues quand il est trop tard, à savoir après un décès ou à la suite à d’un accident domestique. Le rapport totalement excessif à l’hygiène de ces individus est à l’origine de nombreux cas d’incurie de logement et peut dans certains cas provoquer accidents et maladies.

Qu’est-ce que le syndrome de Diogène ?

Afin de mieux identifier ce symptôme, qui n’est volontairement pas considéré comme une maladie par les spécialistes, il est essentiel de mieux le comprendre. Les personnes concernées par le syndrome de Diogène sont des individus dont le rapport à l’hygiène à l’environnement et aux autres est totalement excessif mais ce qui caractérise plus particulièrement cette population est le fait de ne jamais rien réclamé à personne, de ne jamais demander aucune aide extérieure alors, qu’au contraire, il s’agit là bien besoin vital (voir l’article du Figaro à ce sujet, ici). Ce syndrome n’est pas considéré maladie à proprement dit elle peut toucher tout le monde. Il existe bien sûr des facteurs identifiés comme responsables du déclenchement du symptôme ou des mécanismes pathogéniques observés dans une grande majorité des cas mais, et c’est la particularité de ce syndrome, il existe beaucoup d’exception qui confirme la règle.

En résumé, même si la prévalence est plus grande chez les femmes dont la moyenne d’âge varie entre 60 et 80 ans et dont l’hygiène ou le rapport à l’hygiène de leur corps et de leur logement et négliger, il existe beaucoup de cas différents. Ce syndrome peut toucher tous les milieux sociaux et à tous les âges. Il est cependant souvent repéré chez ces individus une personnalité ou une intelligence exceptionnelle, à part. On peut également souvent associer le syndrome à une histoire de vie très particulière ou à la mise en évidence d’un cas pathologique comme un début de maladie d’Alzheimer, de schizophrénie ou de paranoïa.

Comment identifier un individu touché ?

L’indice le plus profond pour reconnaître un Diogène est celui de son attitude vis-à-vis de son logement. Dans une écrasante majorité des cas, les personnes atteintes du syndrome de Diogène ne souhaiteront pas recevoir des personnes extérieures dans leur habitation. Il y a 2 raisons principales à cela. D’une part, l’hygiène et le rangement de leur habitat étant négligé voir totalement dégradé avec, dans un très grand nombre de cas, une tendance à l’accumulation compulsive ou maladive (syllogomanie) voir une accumulation de déchets ou de détritus, ils ne souhaitent pas que vous puissiez constater cette incurie. D’autre part, dans ce même souci de ne pas attirer l’attention sur leurs problèmes et de démontrer aux gens qui n’ont besoin de personne, le Diogène ne préfère pas qu’un individu externe pénètre dans son intimité.

Et c’est bien cette barrière sociale qui est mise en place par l’individu touché qui représente une grande difficulté car les très rares pouvoirs constataient l’état intérieur des logements. Malheureusement à dégradation de l’habitat est parfois tellement importante qu’il peut s’y développer des maladies contagieuses à cause de potentiel cadavres d’animaux, de la présence de rats ou de nuisibles ou encore à cause des déchets et des détritus en décomposition qui favorise la germination des microbes.

Il n’est, malheureusement, pas rare de découvrir des cas de Diogène à la suite d’un incendie provoqué par l’État du logement ou par une négligence.
Afin de faire en sorte que cela n’arrive pas, il est important de pouvoir recenser ces individus auprès des services sociaux et médicaux afin d’assurer une prise en charge de la personne et du logement, qui devra subir un nettoyage approfondi.

Pour en savoir plus sur le syndrome de Diogène, rendez-vous sur https://www.syndrome-diogene.fr, le site entièrement dédié à ce trouble du comportement.

Cliquez pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  haut