Bien-être

Les traitements homéopathiques en question

Inventée au début du XIXème siècle par Samuel Hahnemann, l’homéopathie a depuis beaucoup évolué. Même si elle reste toujours critiquée par une partie du corps médical qui la voit comme un simple placebo, son efficacité sur des millions de patients, ainsi que sur des animaux, a largement démontré que les traitements homéopathiques étaient légitimes. Voyons ses grands principes.

Le principe de similitude : l’adaptation du remède à chaque personne

La médecine homéopathique est basée sur un principe très simple : le corps humain est doté de facultés d’autoguérison très puissantes. Selon le terrain du patient, ces capacités sont efficientes ou affaiblies, comme le démontrent de nombreuses études. Or le médicament homéopathique a pour but de stimuler le corps, afin qu’il se soigne lui-même en développant des réactions naturelles. Certains produits végétaux ou minéraux entrainent des symptômes similaires à telle ou telle maladie, l’homéopathe cherche donc à développer les réactions de défense de son patient. Les préparations homéopathiques se présentes sous différentes formes, ce sont généralement des tubes de granules mais des poudres ou teintures-mères sont également disponibles.

Paradoxalement, la préparation ne comporte plus que des traces infimes ou quasi inexistantes du produit original. Mais son effet sur l’organisme reste, par des moyens qui sont encore sujets à débat, et qui justement posent problème pour certains sceptiques du corps médical. Pourtant l’efficacité est bien là, comme le prouvent les milliers de traitements qui ont aidés des patients en France et dans le monde. De nombreux vétérinaires utilisent également avec succès l’homéopathie, preuve que ce n’est pas qu’un placebo. De plus, bien des médicaments allopathiques ont une action minime, et fonctionnent largement comme placebo.

Pour une dilution et une dynamisation adaptée demandez conseil à votre pharmacien

Le deuxième principe essentiel, c’est que le médicament homéopathique est toujours individuel, adapté à la personne dans ce qu’elle a d’unique. Un homéopathe prend toujours le temps d’écouter son patient, dans une démarche scientifique et humaine. Cette thérapeutique va à l’encontre d’une médecine allopathique peut-être parfois trop chimique et standardisée. La posologie d’un remède homéopathique est tout un art : la dilution et la dynamisation des granules doivent correspondre au plus juste au patient et à sa pathologie. L’efficacité de l’homéopathie tient donc grandement dans la précision du remède, qui doit correspondre au plus près à l’état du patient.

Autre grand avantage : Il est possible de se soigner soi-même grâce à l’homéopathie, et ceci sans danger car il n’y a pas de contre-indications. Les traitements homéopathiques respectent le premier principe de la médecine : « prima non nocere », d’abord ne pas nuire… Vous pouvez donc demander conseil à votre pharmacien, notamment en cas de petit problème de santé ne nécessitant pas de consultation.

Cliquez pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  haut