Bien-être

Le guide des huiles essentielles bio

Le recours à l’aromathérapie (thérapie par les huiles essentielles) est fréquent pour traiter les petits maux du quotidien. Tout le monde connait et à déjà utilisé une huile essentielle, mais savez-vous ce que cache ces petits flacons ?

Partons de la base : qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Une huile essentielle (HE) est un concentré liquide, volatile et odorant. Elle est insoluble dans l’eau, mais soluble dans un corps gras ou de l’alcool. Elle est composée des molécules odorantes du végétal dont elle est extraite. Les propriétés de chaque huile essentielle dépendent donc de l’action de ces molécules. les huiles essentielles bio sont considérées comme la quintessence la plus précieuse du monde végétal que ce soit au niveau aromatique ou bien au niveau des pharmacopées traditionnelles.

Comment est-elle obtenue ?

Il existe plusieurs procédés d’extraction, mais le plus courant est la distillation à la vapeur d’eau, à l’aide d’un alambic. Cette technique connue depuis l’antiquité permet, à partir de la plante, d’obtenir d’une part l’huile essentielle, et d’autre part l’hydrolat.

Un alambic permet de séparer un produit par chauffage puis refroidissement. Concrètement, les plantes sont placées sur un plateau percé dans un alambic contenant de l’eau et sont portées à ébullition. L’eau se transforme alors en vapeur d’eau et passe à travers les plantes, en entraînant ses molécules odorantes. La vapeur est ensuite refroidie, ce qui permet à l’eau distillée (hydrolat) et l’essence (huile essentielle) de se séparer naturellement (l’eau est plus lourde que l’huile essentielle, qui surnage en surface).
Toutes les plantes ne permettent pas de produire autant d’huile essentielle. Il faut par exemple 100 kilos de fleurs de lavande pour obtenir 800 grammes d’huile essentielle de lavande. Alors que 100 kilos de noix de muscade permettrons de recueillir 10 kilo d’huile essentielle de muscade ! Ce rendement influence donc directement le prix des huiles essentielles.

Quelles parties de la plante et quels types de végétaux sont utilisés ?

On parle d’huile essentielle pour les extractions de plante, et d’essence pour les extractions de zestes d’agrumes (orange, bergamote, citron…)
En fonction du type de plante, plusieurs parties peuvent être utilisées : bois, feuilles, branches, racines, tiges, écorces, zestes, fleurs…

Comment sélectionner une huile essentielle de qualité ?

Une huile essentielle de qualité doit respecter plusieurs critères :

  • La mention « 100% pure et naturelle » doit être indiqué sur l’étiquette. Cette information garantie que l’huile essentielle ne contient aucune autre substance que celle issue de la plante. Elle n’est donc pas diluée ni modifiée. Préférez aussi un mode de culture bio, naturel ou sauvage afin que l’huile essentielle ne contienne pas de produit polluant.
  • Etre H.E.B.B.D. (Huile Essentielle Botaniquement et Biochimiquement Définie). Ce label signifie l’huile essentielle est définie par un bulletin d’analyse précis.
  • Comment fonctionne une huile essentielle ?

    Les huiles essentielles pénètrent dans notre organisme par les tissus jusqu’à atteindre le sang, et se diffusent ainsi largement dans l’organisme. C’est pour cette raison qu’il faut les utiliser avec précaution et bien respecter les dosages conseillés pour chaque huile essentielle. Leur usage est déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes, et chez les jeunes enfants. Les principales méthodes d’utilisation sont la diffusion atmosphérique, l’inhalation, l’application cutanée ou encore l’usage interne.

    Comment conserver les huiles essentielles ?


    Les huiles essentielles se conservent très bien plusieurs années, dans un flacon fermé en verre ambré, à l’abri de l’air, de la chaleur et la lumière.

    Cliquez pour laisser un commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  haut