Beauté

Des chercheurs découvrent des nouveaux éléments sur la calvitie

Saluteo vous propose les dernières actualités dans le domaine de la calvitie avec l’aide de Forte-Tete et se penche aujourd’hui sur les progrès scientifiques concernant l’identification des facteurs impliqués dans la chute des chevaux, également appelée alopécie. En effet, plusieurs études récentes ont permis d’améliorer la compréhension du processus de l’alopécie liée à l’âge.

Un mécanisme sous l’influence de plusieurs gènes

Au fil des recherches, différents gènes ont été identifiés comme liés à la calvitie. Dernièrement, des généticiens écossais de l’université d’Edimburg ont étudié les liens entre différentes zones génétiques et les phénomènes de perte des cheveux. Ils se sont concentrés sur une population masculine, car les hommes sont statistiquement plus touchés par la chute des cheveux.

Dans le cadre de l’étude, les volontaires ont fourni un échantillon de sang, sur lequel une analyse d’ADN a été effectuée. Les chercheurs ont ensuite comparé ces données avec les caractéristiques physiques des hommes, notamment concernant la calvitie. Plusieurs dizaines de milliers d’hommes de 40 à 69 ans ont été inclus dans l’étude, ce qui a permis aux scientifiques d’obtenir des résultats statistiquement significatifs. Publiés dans le journal PLOS Genetics, ils révèlent l’existence d’au moins 125 gènes ayant un rôle dans la progression de la calvitie.

Un pronostic capillaire basé sur la génétique

Ce travail vient compléter les connaissances sur l’alopécie et ses causes génétiques, afin de prédire très tôt les risques de perte des cheveux d’un homme en fonction de son ADN. En effet, les chercheurs ont mis au point un calcul mathématique précis prenant en compte la présence ou l’absence de différents marqueurs génétiques pour estimer probabilité de calvitie d’un individu. Dès lors, on peut imaginer la création d’un test à grande échelle permettant de savoir, à partir d’une prise de sang, d’un échantillon de salive ou d’un cheveu par exemple, si un homme risque de perdre ses cheveux avec l’âge.

L’importance des gènes maternels

Parmi les gènes mis en cause par les généticiens dans le processus de la calvitie, 13 gènes dont l’influence serait particulièrement importante se trouvent sur le chromosome X, c’est-à-dire le chromosome transmis à un homme par sa mère. En effet, les femmes possèdent deux chromosomes X, tandis que les hommes disposent d’un chromosome X et d’un chromosome Y. Le chromosome X d’un homme lui a donc été transmis par sa mère.
Ainsi, il peut être intéressant pour un homme de se renseigner sur l’importance de la calvitie chez les hommes de sa famille maternelle pour se faire une idée de son propre capital capillaire.

Cliquez pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  haut