Santé

Défibrillateur cardiaque : les moyens de prévention mis en place par le gouvernement

Les défibrillateurs externes automatiques, outils complémentaires aux gestes de réanimation, peuvent être utilisés par toute personne depuis la parution du décret du 4 mai 2007.

Quels sont les pré-requis pour l’utilisation d’un défibrillateur ?

L’utilisation d’un défibrillateur entre dans le cadre d’actes de secourisme lorsque la vie d’une personne est mise en danger. Donc même si tout le monde peut juridiquement se servir de cet appareil, il est tout de même conseillé de laisser intervenir une personne compétente !

Pour ce faire, un arrêté du 6 novembre 2009 définit le contenu de l’initiation à sa manipulation. Cette initiation n’est pas obligatoire, mais si elle est choisie, elle doit être suivie auprès d’un organisme spécialisé. Elle peut être faite seule, ou mieux, dans le cadre d’une formation complète de secourisme.

Où doivent être placés les défibrillateurs ?

La législation n’impose pas de lieu spécifique pour l’emplacement des appareils. Cependant les armoires pour défibrillateurs doivent être placées à des endroits stratégiques :

• Elles doivent être rapidement accessible. La distance d’une victime potentielle sur le site de l’entreprise et l’emplacement de l’armoire ne devrait faire moins de trois minutes.
• Si l’entreprise est un lieu ouvert au public, il est conseillé que ses armoires puissent être facilement surveillées par les salariés, ou à défaut, qu’elles soient équipées d’un système d’alarme.
• L’emplacement des armoires devraient aussi être choisi en fonction des zones à haut risques déterminées par le Document Unique obligatoire.
• La proximité d’un moyen de communication est aussi préconisée.

Un arrêté du 16 août 2010 impose par contre une charte graphique à respecter pour la signalisation des emplacements des défibrillateurs dans les lieux publics. Elle se décline en 4 panneaux, dont un informant des équipements présents dans le bâtiment et trois indiquant leurs localisations exactes.

Quelles sont les obligations de l’entreprise ?

Selon l’article R5212-25 du code de la santé publique, l’exploitant doit assurer la maintenance et le contrôle qualité de ses équipements médicaux. Il s’acquitter de cette obligation par lui-même ou par le biais d’un professionnel spécialisé.

Une fois équipée de défibrillateurs, l’entreprise doit :

• tenir un inventaires de ses appareils,
• organiser leur maintenance,
• tenir un registre des opérations effectuées,
• assurer l’accès aux appareils et aux informations inhérentes aux organes de contrôle.

Le code du travail n’impose à l’employeur que l’organisation de la prévention des risques et la mise en place des moyens de secours dans son entreprise. Il lui appartient ensuite de mettre en place les armoires pour défibrillateurs en bonne intelligence avec les instances représentatives du personnel, et de prévoir les programmes de formation qui permettront d’optimiser leur utilisation.

Cliquez pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  haut