Santé

Comment calculer son IMC ?

L’IMC ou indice de masse corporelle est utilisé pour évaluer la répartition du poids selon la taille. Pour le calcul sachez que l’indice de masse corporelle est le rapport du poids exprimé en Kg sur le carré de la taille exprimée en mètre. Le chiffre obtenu permet d’évaluer la corpulence mais aussi éventuellement le surpoids ou l’obésité d’une personne.

Cette formule est applicable chez une personne de 18 à 65 ans. Son interprétation n’est pas valable chez l’enfant, la femme enceinte ou certains adultes très musclées. Pour son calcul, il faut connaître le poids, la taille et appliquer la formule. L’IMC permet donc de déterminer objectivement la corpulence d’une personne. C’est le mathématicien et le statisticien Adolphe Quetel qui a créé cet indice.

L’Organisation Mondiale de la Santé utilise cet indice depuis 1997, dans le but d’établir une classification standard de référence sur la surcharge pondérale, pour être utilisée universellement.

Le but de ce calcul est d’évaluer les risques liés au surpoids. Calculer régulièrement son IMC est donc important. Cet indice permet de repérer les évolutions de poids et les interpréter en fonction des informations données par l’OMS.

L’IMC est un outil validé par l’OMS mais pourtant il est contesté

L’IMC est l’outil statistique officiellement reconnu par l’OMS mais il est beaucoup contesté par les professionnels de santé. En effet cet indice se calcule simplement sur le poids et la taille sans prendre en compte du sexe, de la morphologie et de l’âge de la personne analysée.

Si un homme mesure 1,80M pour 80 kg, l’indice montre que cette personne est à la limite du surpoids. Si l’homme fait 81kg pour 1,80, il est en surpoids. Pourtant nous n’aurons pas du mal à trouver, des hommes sportifs ayant ce même rapport poids et taille sans qu’ils soient en surpoids.

Un indice de masse corporelle élevé augmente-t-il les risques ?

Apparemment c’est risqué. Une élévation de l’IMC augmente le risque d’apparition de certaines maladies. Comme pour le cas des maladies cardiovasculaires notamment l’infarctus, l’hypertension artérielle, l’insuffisance cardiaque, ou encore certaines maladies pulmonaires comme le syndrome d’apnée du sommeil ou également certaines affections qui touchent les articulations. En cas de surpoids ou d’obésité, il est mieux d’en parler avec votre médecin ou votre diététicienne. Le médecin vous exposera les risques encourus, vous pouvez également visiter ce blog sur la santé européenne.

Un IMC est considéré comme normal lorsqu’il est compris entre 18,5 et 25. En dessous de 18,5, la personne est trop maigre. Au-dessus de 25, elle en situation de surpoids. A partir de 30, il s’agit d’obésité.

  • IMC < 18,5 kg/m² : maigre
  • 18,5 < IMC < 24,9 : poids normal
  • 25 < IMC < 29,9 : surpoids
  • IMC > 30 : obésité

Si votre IMC est inférieur à 18,5, vous êtes maigre médicalement parlant. Avant de prendre une décision, il est toujours indispensable d’avoir l’avis du médecin, pour connaître la marche à suivre. Si vous avez une situation normale, c’est-à-dire que vous n’êtes ni en surpoids, ni maigre. Continuez à manger équilibré, à effectuer de l’exercice régulièrement. Un mode de vie sain est synonyme de bonne santé. Si votre IMC est supérieur à 25, vous êtes en situation de surpoids. Votre médecin vous conseillera sûrement de perdre du poids. Et vous donnera un programme de régime pour perdre du poids de manière saine et durable.

Cliquez pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  haut