Santé

Antibiotique : les bienfaits de l’argent colloïdal

Connu depuis l’Antiquité pour ses propriétés bactéricides, l’argent colloïdal est une solution de particules d’argent capable de soigner jusqu’à 650 agents pathogènes. Bien plus efficace que des antibiotiques de synthèse et contrairement à ces derniers, il ne développe pas de résistance.

Ses premières apparitions

L’argent colloïdal a fait ses prémices au 4ème siècle avant J.C où Alexandre Legrand utilisait des plaques d’argent pour stimuler la cicatrisation des blessés durant les combats.

Quelques siècles plus tard, ce sont les Romains qui s’en servent mélangé à du plâtre toujours dans un but de soigner les infections.
A cette époque, les aristocrates s’en servent aussi comme récipient pour maintenir les liquides potables. Au contact de certains liquides comme le vin, des particules se détachent pour former une sorte d’argent colloïdal.

Du Moyen-Âge à la renaissance, on le retrouve dans la médecine ayurvédique indienne pour soigner les maladies infectieuses infantiles.

A la fin du 19ème siècle, les vertus anti-infectieuses sont reconnues scientifiquement et ont sauvé la vue de nombreux nouveau-nés alors victimes lors de l’expulsion, du germe des maladies vénériennes.

Un remède alternatif aux antibiotiques à redécouvrir

Idéal pour combattre un grand nombre d’infections, il n’y a aucun effet indésirable ou collatéral. Ses nombreuses fonctions lui permettent de combattre énormément d’infections tels des virus, bactéries ou champignons. Utilisé en usage externe, il aide à combattre les problèmes de peau, allergie ou même vous aider à la cicatrisation.

N’hésitez à pas à visiter le site spécialisé dans l’argent colloïdal afin que vous puissiez connaître les nombreuses vertus de ce produit, aujourd’hui délaissé et devenu méconnu du public.

Fonctionnement de l’argent colloïdal

Il s’utilise à des doses infimes allant de l’ordre de 25 ppm par litre d’eau distillée. Même s’il n’y a aucun effet collatéral, notamment sur les femmes enceintes, il y a quand même un dosage à respecter.

Son action est proche d’un antibiotique à large spectre qui agit localement envers chaque bactérie, virus ou champignon en modifiant leur équilibre acido-basique. Contrairement aux antibiotiques qui ne tuent qu’une partie des agents pathogènes et sont responsables de nouvelles souches résistantes, l’argent colloïdal est efficace sur 650 maladies sans développer de nouvelles bactéries plus endurantes.

Très utilisé durant un demi-siècle, il est délaissé à la fin des années 40 à cause de son coût devenu inabordable. Aujourd’hui, il refait progressivement son apparition et n’a rien à envier aux antibiotiques.

Cliquez pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  haut